Brèves

Eclipse de Super Lune du 28 septembre 2015

Eclipse de Super Lune du 28 septembre 2015

Dans la nuit du 27 au 28 septembre 2015, nous avons assisté au spectacle rare d’une éclipse de Super Lune dans le ciel parisien. Cet événement ne se reproduira qu’en 2033 !

La lune, la Terre et le Soleil étaient parfaitement alignés, et les rayons rouges du Soleil, déviés par l’atmosphère terrestre, ont éclairé la Lune pendant une heure cette nuit.

Confortablement installés sur le toit de chez Manu, nous avons pu profiter du spectacle en grignotant des gâteaux et en se réchauffant avec un bon thé.

Voici quelques photos.

Nouveau site de photographe

Nouveau site de photographe

Bonjour à tous,

Depuis mon retour du Kenya, je me suis attelé à la création d’un nouveau site internet pour la rentrée. A travers ce court article je vous fais pars de la naissance, aujourd’hui même, de www.charlesgermaneau.com.
Ce site est spécialement dédié à mon activité de photographe. Il se limite à l’état de « vitrine » et me permet de montrer en quelques photos, mon style photographique.

Il n’y a évidemment pas de concurrence entre ce nouveau site et le site actuel charlayeur.com. Les deux demeurent compatibles : charlesgermaneau.com restera assez statique avec peu de textes et un nombre limité de photos, alors que charlayeur.com me permet de continuer à diffuser des articles sous la forme d’un blog.

N’hésitez pas à le visiter. Bien que la plupart d’entre vous connaissent déjà les photos qui y sont présentées, n’hésitez pas à me faire part de vos commentaires quant à la présentation du site.

Merci à Ariane pour le logo (également la créatrice du logo « charlayeur »…)

A bientôt,

Charles.

3 jours de tournage au Kenya

3 jours de tournage au Kenya

Certains d’entre vous le savent déjà, je pars au Kenya du 17 au 22 août pour aller tourner un film institutionnel pour le compte d’une entreprise.

J’étais très excité en début d’après-midi, d’aller récupérer le matériel que j’ai loué pour l’occasion. Combiné à mon propre matériel et celui offert et prêté (merci Nico & Damien, Gilles et tout ceux qui ont participé à l’achat du sac qu’on voit sur la photo !) ca donne un sac de plus de 15 kilos. Je le prend en cabine avec moi dans l’avion, j’espère que ca passera à l’enregistrement !! La seconde cadreuse avec qui je pars emporte pratiquement la même chose.

Le passeport est tout neuf, le visa est prêt, les vaccins injectés dans chaque épaule ! Y’a plus qu’à !

Voilà en gros ou je serai : Au coeur du Corridor Kasigau (plus d’infos ici).

 

Décollage dimanche 17 août à 22h00 avec Ethiopian Airlines (10 heures de vol + une escale de 4 heures à Addis-Abeba, capitale de l’Ethiopie… au passage) et je rentre le 22 août à 6 heure du matin (même feuille de route dans l’autre sens).

Je ne pense pas avoir la possibilité d’envoyer des mails pour donner des news mais j’espère au moins avoir le temps de prendre quelques photos !

A bientôt,

Charles

C’est pas les Seychelles, c’est le Finistère Sud

C’est pas les Seychelles, c’est le Finistère Sud

J’ai souvent été de ceux qui disent qu’en Bretagne il pleut tout le temps. Les rares fois ou j’y étais allé, il avait effectivement plu, mais, et s’il y’avait eu un peu de soleil ça n’était pas resté gravé dans ma mémoire. Cette petite blague météorologique est courante chez les non bretons. Mais après un séjour d’une semaine dans le Finistère Sud, je soupçonne désormais les bretons eux-mêmes de l’avoir répandu et entretenu afin de repousser les hordes éventuelles de touristes…

En Juin dernier, nous avons pris quelques vacances dans le Finistère Sud. La route est longue depuis Paris : 1 heure pour sortir de la capitale (classique) et 5h30 d’autoroute quasiment jusqu’à notre destination finale : Bénodet. Petite ville paisible, balnéaire, point de chute idéal pour poser sacs à dos et glacière et organiser les randos de la semaine dans la région. Mais quelle surprise en débarquant là-bas. Je m’attendais à l’image cliché d’un village breton balayé par des vents à 1500km/h qui arrachent les maisons de pierre et des pluies torrentielles qui inondent l’océan gris et terrifiant. Et puis j’ai vu ça :

Finistere-Juin-2014-DSC_3342

Bénodet, Finistère Sud – Bretagne

« BÉNODET, BONNE IDÉE ! » comme l’indique le slogan de la ville…

Puis, pendant plusieurs jours nous avons parcouru une bonne partie de la côte sud de la Bretagne : Loctudy, Ile Tuly, Sainte-Marine, Lesconil, Penmarch, Saint Guénolé, La Torche, Pointe du Raz, Baie des Trépassés, Pointe de Van, Pointe de Castelmeur… Même si parfois je trouvais ici et là des images auxquelles mes clichés de la Bretagne pouvaient se raccrocher (côtes rocailleuses et humides fracassées par des vagues projetant des gerbes de 100 mètres de haut, bateaux en détresse pris dans les courants violents, plages de galets de la taille d’un ballon de basketball…) j’étais loin de m’imaginer que le Finistère Sud pouvait ressembler à ça :
Ce n'est pas les Seychelles, c'est le Finistère Sud

Ce n'est pas Majorque, c'est le Finistère Sud

Ce n'est pas la Nouvelle-Zélande, c'est le Finistère Sud

 

Je précise quand même que l’eau turquoise n’a pas été retouchée sous photoshop, que je n’ai pas effacé les vagues ni modifié le ciel. C’est la météo clémente qui a tout fait avant notre arrivée. La mer très calme a permis aux sédiments de se déposer, donnant ainsi l’aspect bleu des plages de l’Océan Indien. Et nous n’avons pas eu une goutte de pluie pendant le séjour. Autant vous dire que la Bretagne, ce n’est plus ce que c’était. Du moins dans mes cauchemars les plus fous.

Alors je vais continuer à faire des blagounettes sur la météo bretonne, mais avec une pointe d’ironie tout de même, et pour entretenir la fausse image auprès des touristes lassés du sud de la France et autres destinations exotiques.

Si vous voulez voir plus de photos d’un Finistère sous le soleil… c’est par là !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, juste en dessous, ou à le partager avec vos amis…

Les gens incroyables – L’homme et les oiseaux

Les gens incroyables – L’homme et les oiseaux

Marcher dans les villes peut être un vrai cauchemar : bruit, pollution, stress, indifférence… Mais parfois, au coin d’une rue, derrière une statue, au bord d’un pont, il arrive de rencontrer des gens incroyables.

Artistes de rue ou personnages insolites que l’on croise par hasard, ils peuvent illuminer à leur manière, la journée des passants qui prennent le temps de leur porter attention.

Je me baladais vers l’île Saint-Louis après avoir fait une série de photos. Un peu déçu de ce que j’avais pris jusqu’à présent, je poursuivais mon chemin à la recherche d’un monument, une statue, un arbre, ou mieux, un étranger pour nourrir mon projet « 100 strangers« . Le soleil était bas, le moment idéal pour prendre des photos avec une lumière douce. C’est à ce moment là que mes yeux se sont posés sur ce bras levé et vers lequel cinglaient des moineaux en quête de miettes de pain. Puis l’homme, regardant aux alentours, en ne prêtant que peu d’attention aux oiseaux, comme si sa pose était naturelle.

Les passants le regardaient, certains tentaient de l’imiter. Mais les oiseaux savaient à quel main se fier.

La scène n’a duré que quelques secondes, le temps de prendre deux ou trois photos. J’ai rapidement jeté un coup d’oeil à mon écran pour voir si j’avais bien capturé cet instant. En relevant les yeux, il s’était évanoui à travers la foule. Ou alors il s’est envolé.

 

Hip Hop sous la Tour Eiffel

Hip Hop sous la Tour Eiffel

C’était le printemps lundi dernier, ou du moins ça en avait tous les symptômes : soleil, 16°C, des gens aux terrasses, les vestes tombées… l’appel du beau temps m’a poussé dehors avec l’objectif de m’exercer à photographier la Tour Eiffel.

Arrivé par le Trocadéro, histoire de commencer à photographier la tour de loin, et après quelques minutes de shooting, j’entends des cris et des applaudissements. C’était un groupe de hip hop qui se produisait sur l’esplanade. Il était déjà trop tard pour que j’espère les prendre en photo, la foule avait déjà complètement cerné les artistes.

J’ai poursuivi mon chemin jusqu’à arriver sous la tour, au moment même ou un second groupe de hip hop commençait à faire du bruit pour attirer les visiteurs autour d’eux. Je me suis bien placé, ai tourné les molettes et appuyé sur pleins de boutons de mon appareil pour le préparer à une séance de shooting de danceurs de rue. Et voila comment je me suis retrouvé, par hasard à photographier du hip hop sous la Tour Eiffel.

Si vous aimez les photos, n’hésitez pas à le faire savoir… laissez un petit commentaire, ou partagez cet article 🙂

Adieu veau, vache, cochon, couvée

Adieu veau, vache, cochon, couvée

Le salon de l’agriculture a ouvert ses portes, et attend plus de 80,000 visiteurs par jour pendant 9 jours, du 22 février au 2 mars.

Bien que l’agriculture en France soit basée sur un modèle productiviste et toxique pour l’environnement, on a tous envie d’aller voir les animaux de la ferme pour nous rappeler la vraie origine de nos saucissons, terrines de lapin et autres confits de canard.

On regrette quand même d’apprendre, au passage, que les lumières du salon ne s’éteignent jamais pendant les 9 jours et que les animaux sont complètement déboussolés. Sans compter le stress auquel ils sont soumis dû aux passage des 720,000 visiteurs… forcément ça les change de voir passer quelques trains. Qu’importe, une bonne partie d’entre eux, notamment les cochons, seront mangés avant la fin de l’événement.

Malgré ces petits aspects négatifs, il y a quand même de quoi se régaler : huîtres, vins, fromages, saucisson de taureau, bouchons réunionnais, bonbons piment, coppa corse, boudin basque et j’en passe… toutes les régions sont là. Faites vous plaisir.

Quelques photos pour ceux qui n’auront pas l’occasion de s’y déplacer et un article pour ceux qui s’intéressent au revers de la médaille du salon de l’agriculture. Et en bonus ce documentaire sur l’industrie de la production de viande en France, intitulé Adieu veau, vache, cochon, couvée, diffusé sur France 3 en 2012. Ne pas regarder si vous ne voulez pas savoir.

100 inconnus en photo

100 inconnus en photo

Voilà quelques temps que j’y pense, et ca y est j’ai franchi le cap hier : je me suis lancé dans le « 100 Strangers Project« .

C’est un projet initié sur le site Flickr et qui propose aux photographes débutants (mais c’est également ouvert aux pros) de s’améliorer en technique de portrait en prenant en photo 100 personnes qui leurs sont complètement étrangères.

Il y a plusieurs objectifs à ce projet :

  • s’améliorer en technique de portrait
  • vaincre sa timidité lorsqu’il s’agit de prendre des photos de gens dans la rue (ce qui peut être intéressant pour les photojournalistes par exemples)
  • pouvoir échanger avec les autres membres du groupe Flickr qui se sont eux aussi lancés dans l’aventure.

J’ai donc commencé hier en allant me balader dans les rues de Paris. J’en suis revenu avec plusieurs photos d’inconnus. L’idée étant de faire connaissance avec eux, et qu’après la petite séance de shooting, ils ne soient plus tant des inconnus que cela.

Après avoir mis du temps à me décider pour arrêter une personne dans la rue, je me suis lancé, je me suis pris quelques vents, et finalement, Pierre a dit « ok » non sans demeurer malgré tout assez sceptique sur le projet dont je lui ai expliqué les détails. J’ai l’impression que ça se voit un peu sur la photo.

Pierre_100StrangersProject

Quoi qu’il en soit, merci Pierre pour avoir été le premier à accepter, ce qui m’a permis de me mettre le pied à l’étrier. J’ai ainsi pu prendre quelques autres personnes en photo dans la foulée.

Allez, plus que 99 pour atteindre l’objectif final.

Vous pouvez retrouver mes photos d’étrangers sur la page dédiée à ce projet ou sur la page du groupe mon album Flickr, parmi les photos de tous les autres participants.

 

 

Liens utiles – Photo & Video

Au gré de mes recherches pour m’améliorer en photo et vidéo, je consulte de nombreux sites internet. Il en existe beaucoup, et je fais régulièrement le tri dans mes favoris pour ne conserver que les plus intéressants (selon moi).

Pour ceux d’entre vous qui recherchent, comme moi, des sites d’apprentissage (théories, cours, tutos) mais également des sites ou l’on peut trouver :

  • des astuces,
  • des conseils,
  • des actualités,
  • des forums d’échanges,
  • des tests d’appareils et logiciels,
  • des agendas de concours photos,
  • des challenges,
  • des outils en ligne,

j’ai créé une liste de liens que je consulte quasi quotidiennement (en fonction des arrivages) et qui je l’espère vous sera utile. Vous trouverez également le lien de cette page dans le menu en haut de chaque page.

A quelques exceptions, j’ai préféré maintenir cette liste plutôt « francophone », mais je consulte de nombreux autres sites en anglais. N’hésitez pas à m’en faire la demande ou à me suggérer d’autres sites intéressants.

Si vous trouvez cette liste utile, partagez-la.

 

Participez au Calendrier Flickr 2014

Participez au Calendrier Flickr 2014

Intitulé “In the street: Europe in detail” le concours photo organisé par Flickr est ouvert jusqu’au 20 octobre !

Si vous habitez en France, Allemagne, Espagne ou Royaume Uni, vous pouvez participez.

Prenez les meilleures photos de rue, et soumettez en 2 maximum dans le groupe Flickr dédié au concours ici. Lisez bien le règlement avant 🙂

 

Source : Flickr