Plongeons ensemble dans un passé, assez proche ! Vous vous rappelez peut-être de quelques uns des portraits d’inconnus que j’ai publiés au cours des dernières semaines et notamment Zhoome Loxo, Lenny Chow et Alexia. Je les ai photographiés le même jour. Il y a des jours comme ça ou les rencontres vous sourient…

Vous vous rappelez peut-être également d’André, personnage souriant qui aime danser et chanter à l’abord des cabines téléphoniques.

Je vous avais promis de vous raconter comment comment ces quatre personnages (cinq… voire six en fait) sont connectés, alors voici la petite histoire de notre rencontre.

Alors que je me promenais aux alentours du centre Beaubourg, en quête d’inconnus à photographier, et alors que mes demandes aux passants restaient vaines, je croise le chemin d’un jeune homme qui m’aborde et me propose des cours de guitare. Nous discutons cinq minutes et je me vois obligé de décliner son offre puisque j’avais déjà pris un cours en 1993 (mais c’est une longue histoire). Comme le courant passe, je lui propose, à mon tour, de le photographier. il accepte volontiers et ce sera la première fois que je prêterai beaucoup d’attention à la manière dont est éclairé mon sujet. Je le fais se déplacer de quelques 30 mètres de façon à le placer dos au soleil descendant et rasant le toit de l’immeuble derrière lui, et face au reflet du (même) soleil dans la fenêtre d’un immeuble devant lui. L’idée de ce placement peut paraître étrange mais elle me permettra de prendre l’une des premières photos d’inconnu dont je suis aujourd’hui vraiment satisfait : celle de Cengiz.

Nous nous quittons, il retourne démarcher les futurs Tommy Emmanuel, je reprend la route vers l’inconnu. Chemin faisant, je passe par la rue Saint-Martin ou je tombe nez-à-nez avec cet homme incroyable qui transmet sa joie de vivre à quiconque veut s’en emparer : André (dont la rencontre est décrite ici pour les curieux). Une fois le premier contact établi, une fois la scène mise en place et les premières photo prises dans la cabine téléphonique (…) André ne s’estime toujours pas satisfait de son spectacle. Un léger regard autour de lui et il ne manquera pas de remarquer des jeunes gens, assis sur un banc, qui l’observent, amusés. Il prend leur cap, se plante devant eux puis reprend de plus belles en paroles, mélodies et virevoltes théâtrales. Il se rapproche d’eux, s’agenouille et faisant la cour à la demoiselle, il insiste pour que je prenne la scène en photo. C’est ainsi que je fis la connaissance de Zhoome Loxo, Lenny Chow et Alexia, trois amis qui se sont rencontrés sur Facebook (comme quoi…).

Alexia, André, Lenny Chow et Zhoome Loxo

Alexia, André, Lenny Chow et Zhoome Loxo

La journée aurait pu s’en tenir là, mais l’alignement des planètes n’en n’avait pas décidé ainsi. C’est ce même jour que j’ai rencontré Alone Cyclone et que plusieurs semaines plus tard nous prenions une série de photos ensemble pour faire la promotion de sa nouvelle marque de t-shirt !

Une de ces journées à ne pas rester chez soi !