Cet article conclut une série de quatre articles qui traitent de l’exposition, en abordant les sujets de la vitesse d’obturation, de l’ouverture et enfin de la sensibilité ISO.

« En photographie, la sensibilité ISO est la mesure de la sensibilité à la lumière des pellicules et des capteurs numériques. » (Wikipédia).

L’échelle ISO est définie par une norme mise en place par l’Organisation internationale de Normalisation (International Organization for Standardization).

Ainsi, à une ouverture et une vitesse d’obturation constante, le fait de modifier la sensibilité ISO, modifiera l’exposition de la photo. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus la photo sera exposée.

L’échelle de sensibilité est généralement comprise dans une fourchette allant de 100 (sensibilité faible) à 1600 (sensibilité élevée). Désormais les nouveaux appareils haut de gamme permettent de descendre en dessous de 100 et de dépasser largement la barrière des 1600.

Pouvoir augmenter la sensibilité ISO peut s’avérer très utile notamment en basse lumière, par exemple lorsque l’on a déjà une grande ouverture et que l’on souhaite éviter de diminuer trop la vitesse d’obturation afin d’obtenir une photo assez nette. L’inconvénient de cette augmentation est que cela peut générer du bruit sur la photo. Le bruit correspond à l’apparition de pixels de couleurs, généralement indésirables, plus nombreux et plus visibles au fur et à mesure que la sensibilité ISO augmente, et qui apporte à la photo un caractère moins « propre ». Voir les exemples ci-dessous :

Les photos 1 et 2 sont sensiblement le mêmes, mais la photo 1 a été prise à 100 ISO et la photo 2 à 1600 ISO.

Photo 1)

Photo 1 - 100 ISO

Photo 1 – 100 ISO

Photo 2)

Plante_large_ISO1600

Photo 2 – 1600 ISO

A priori ces deux photos ne présentent pas réellement de différence. Toutefois lorsque l’on zoom (voir photo comparative ci-dessous) on s’aperçoit de la présence de bruit sur la photo à 1600 ISO lorsque que la même zone est nette sur la photo à 100 ISO. Cliquer pour agrandir la photo.

Ce bruit peut-être voulu, ou non. Des logiciels tels que Lightroom permettent de le traiter plus ou moins efficacement.

Faut-il alors avoir peur d’augmenter trop la sensibilité ISO ?

Les appareils photo évoluent et s’améliorent constamment. Et la sensibilité ISO devient de moins en moins un problème. Cela ne veut pas dire que le bruit n’existe plus a des sensibilité haute, mais il tend à diminuer.

Toutefois, si vous ne possédez pas la dernière Rolls Royce des appareils photo de pointe, Il faut retenir ceci : il existe des situations ou la question d’augmenter la sensibilité ISO ne se posera pas, notamment dans un studio avec un parfait contrôle sur l’éclairage, ou en utilisant un trépied qui permet de faire des poses longues pour faire entrer plus de lumière, ou encore lorsque la lumière naturelle est assez forte.

Dans les autres cas, augmenter la sensibilité est très utile :

  • si l’on n’a pas de support (ex : trépied) et que l’on ne peut pas réduire la vitesse d’obturation
  • si l’ouverture du diaphragme est au maximum
  • si les deux points précédents sont réunis.

Pour conclure, je pense qu’il est bon de garder en tête qu’une photo avec du bruit est toujours mieux que pas de photo du tout. Oui une photo prise à 200 ISO sera toujours plus nette et plus propre qu’une photo prise à 24000 ISO. Mais il serait dommage d’hésiter, voire de ne pas prendre une photo, pour la seule raison que la netteté ne sera pas parfaite.

Sources et conseils de lecture (français et anglais)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilit%C3%A9_ISO

http://apprendre-la-photo.fr/la-sensibilite-iso/

http://apprendre-la-photo.fr/nayez-pas-peur-des-grandes-sensibilites-iso/

http://apprendre-la-photo.fr/photo-basse-lumiere-lightroom-bruit/

http://digital-photography-school.com/reasons-why-shoot-high-iso

http://digital-photography-school.com/iso-settings

http://digital-photography-school.com/how-to-choose-the-right-iso-for-your-digital-photography