La vitesse d’obturation est la durée d’ouverture du diaphragme pendant la prise de vue. La quantité de lumière qui atteint le capteur dépend en partie de la vitesse d’obturation :

  • plus la vitesse est élevée, moins le capteur reçoit de lumière car le diaphragme se referme rapidement.
  • plus la vitesse est lente, plus le capteur reçoit de lumière car le diaphragme prend plus de temps à se refermer.

C’est le second pilier du triangle d’exposition (abordé dans l’article sur l’exposition), qui permet d’influer sur la manière dont est exposée la photo.

Des standards de vitesse ont été développés suite aux standards mise en place pour l’ouverture du diaphragme (1, 1.4, 2, 2.8, 4, 5.6, 8…). Ainsi, ces vitesses standard s’expriment en fraction de seconde de la manière suivante, de la plus rapide à la plus lente :

  •  1/1000 s
  •  1/500 s
  •  1/250 s
  •  1/125 s
  •  1/60 s
  •  1/30 s
  •  1/15 s
  •  1/8 s
  •  1/4 s
  •  1/2 s
  •  1 s
  •  2 s… jusqu’à 30 secondes sur la majorité des boîtiers reflex.

Il est important de comprendre que la vitesse d’obturation peut donner lieu à ce que l’on appelle un flou de bougé (différent du flou d’arrière plan obtenu avec une grande ouverture). Généralement le flou de bougé commence à apparaître à partir de la vitesse 1/60s et aux vitesses inférieures. En effet, lorsque vous tenez votre appareil photo, vous n’êtes jamais parfaitement immobile, vous produisez des micro-mouvements qui se répercutent sur le capteur pendant toute la durée de l’ouverture du diaphragme : plus la vitesse d’obturation sera lente plus le capteur aura le temps d’imprimer ces micro-mouvements, donnant lieu à une image floue.

 Flou_Apples

Il est communément admis qu’une vitesse d’obturation adéquate doit être inversement proportionnelle à la longueur focale : avec un objectif d’une longueur focale de 250mm, la vitesse d’obturation devrait être de 1/250s pour avoir un rendu net (cette simple équation vaut pour les capteur 24x36mm. Pour les APS-C il faut appliquer un facteur d’environ 1,5, soit 1/375s).

Selon la vitesse d’obturation choisie, il sera possible de :

  • figer un mouvement : avec une vitesse d’obturation rapide
  • donner une impression de mouvement (effet flou) : avec une vitesse d’obturation lente

 DSC_1552

 

Sources

http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_de_pose

http://apprendre-la-photo.fr/la-vitesse-dobturation/

http://www.comment-photographier.com/la-vitesse-dobturation-ou-comment-maitriser-le-mouvement/

 

Crédits photos : C. Germaneau